FAQ - Les différents types de financement

Financement des murs professionnels : Le crédit-bail immobilier

Les financements possibles : le crédit-bail immobilier et le crédit classique.

Le crédit-bail immobilier : un financement sans apport personnel.

Il est la solution idéale pour financer un investissement sans apport (acquisition d’un immeuble existant ou construction). L’établissement financier achète le bien immobilier et le loue à son client. À la fin du crédit-bail, l’emprunteur peut devenir propriétaire du bien (avec l’option de devancer l’achat en cours de remboursement selon une valeur préalablement défi nie) ou en demeurer le locataire. Enfin, il peut restituer le bien au bailleur. La garantie apportée au bailleur est la propriété du bien. L’un des avantages est que la dette n’est pas inscrite au bilan de l’entreprise

Parmi les avantages de cette formule :

  • le financement à 100 % d’un investissement (sans le versement du premier loyer majoré), sans toucher à la trésorerie de l’entreprise, ce qui permet de sauvegarder la capacité d’endettement ;
  • le bénéfice d’un régime comptable et fiscal favorable : les loyers, par exemple, constituent des charges déductibles des bénéfices imposables. La durée des financements oscille généralement entre 7 et 15 ans (voire 20 ans dans certains cas). Les coûts : des loyers constants ou dégressifs L’acquéreur paye des loyers (mensuellement ou trimestriellement, voire annuellement). Ces échéances peuvent être constantes, progressives ou dégressives, généralement indexées et calculées sur la valeur hors taxe des investissements.
RETOUR À LA LISTE